Un article trouvé sur Slashdot parle d'un projet de loi en Italie. En voici un résumé/traduction rapide :

En Italie, un projet de loi approuvé en conseil des ministres le 12 octobre par l'ensemble du gouvernement prévoit que toute personne ayant un blog ou un site web devra s'enregistrer auprès du ROC (Register of the Communications Authority - registre de l'autorité des communications), fournir des certificats, payer une taxe même s'ils prouvent que leur site n'est pas à but lucratif.
Cette loi obligera les webmasters de monter, ou d'appartenir à une entreprise de publication, et d'avoir un journal inscrit au registre des professions comme "directeur responsable", un rédacteur en chef, en somme.
99% des blogs ou sites webs devront fermer, les 1% survivants devront faire face aux lois très dures sur la diffamation...
Le texte doit encore passer devant le parlement.

L'auteur de l'article original est déjà prêt à transférer son blog dans un pays plus "démocratique".

Comme quoi, y'a encore pire que la loi DADVSI...
Cependant, il convient de lire attentivement le projet de loi en entier (si vous connaissez l'italien..), mais d'après certains commentaires il semblerait que ce dernier ne soit pas aussi précis que le raconte l'auteur de l'article, notamment en ne précisant pas quels types de sites seraient visés par cette mesure.
Mais comme souvent avec toutes les lois, seul le décret qui suivra son adoption définira vraiment la teneur et les conséquences de ce texte. En tout cas, c'est comme ça que ça se passe en France...

Gardez vos Zeuils ouverts !


L'article originale : The Levi-Prodi and the end of internet



2260 lectures